Vivre pour des idées *

paroles de Claude Reva
Musique de Max Rongier (en « style Brassens »)
LP: A Contre Courant , 1976

Mourir pour des idées disait le solitaire
Je suis d’accord mais il faut prendre tout son temps
Il oublie la logique la plus élémentaire
Qui veut que c’est debout qu’au mieux on les défend
Ils n’ont pas demandé ceux qui sont morts pour elles
D’être passés ainsi de la vie au trépas
Ils ne l’ont pas voulu la mort n’est jamais belle
C’est un peu grâce à eux que nous sommes encore là

Vivre pour des idées, d’accord,
D’accord, le plus longtemps possible…

Des idées il y en a et de toutes les sortes
Des bonnes et des mauvaises des fausses et des tordues
Il y en a d’usées comme des feuilles mortes
Qui ne résistent pas au premier vent venu
Il y en a d’autres enfin et qui ont la vie dure
Que vainement certains voudraient bien arrêter
Elles résistent même aux pires des injures
Et le sourire en coin continuent d’avancer

REFRAIN

C’est à longueur d’année qu’on nous dit et répète
Qu’il n’y a pas d’idées qui vaillent d’être crues
On perd beaucoup de temps à nous bourrer la tête
Avec cette idée là que l’on croyait perdue
Si certaines idées n’étaient pas dangereuses
On n’aurait pas besoin de les tenir en laisse
On les verrait en paix vagabonder heureuses
Au lieu de les faire sonder par la SOFRES

REFRAIN

Renvoyer dos à dos vérité et mensonge
C’est vouloir que les choses au fond ne changent pas
C’est arranger l’affaire des fabricants de songes
Qui voudraient que surtout les gens ne pensent pas
Rien ne sert de mourir je te le dis confrère
On n’aura pas assez de temps dans notre vie
Pas assez de chansons un peu trop d’adversaires
Pour défendre l’idée que l’on aura choisie

REFRAIN