Touchez pas à la Plaine

Chanson écrite pour défendre la Quartier de la Plaine, son marché, ses puces, ses loyers bas prix, de spéculations immobilières dont le but est de le gentrifier, d’en éloigner les habitant·es les plus pauvres. D’autres opérations similaires ont eu des effets catastrophiques dans d’autres rues de Marseille.

Voilà bien cent cinquante ans que ça dure
Qu’on nous détruit nos rues et nos quartiers
Bourgeois, nazis, pour cette forfaiture
N’ont jamais eu à se faire prier…
Mais à la Plaine on résiste on perdure
Dans tous les bars, chez tous les maraichers
Le peuple ici a toujours la peau dure
Non jamais vous ne nous ferez plier

REFRAIN :

Touchez pas la plaine touchez pas
Et levez vos sales pattes de là
Bulldozers, architectes de mafia
Ce quartier ne vous regarde pas
Touchez pas la plaine touchez pas
Elle est à tous, et à tous restera
Si elle change ne vous en faites pas
C’est le peuple qui la transformera

Depuis les grecs sur le plan de la Plaine
Tout s’est vendu tout s’est acheté
Tous les écots et tous les bas de laine
Se sont fait tordre sur notre marché
Pourtant notre âme nos joies et nos peines
Ici on les a jamais monnayées
On a donné et vos plans pour la plaine
On les tordra comme on a toujours fait !

REFRAIN …

Les friperies les soldes et la friture
Si ça vous emmerde n’y venez pas
Les bars, la nuit, la fête et la biture
Se portent mieux quand vous n’y êtes pas !
A tous les faux-culs à tous les parjures
Restez chez vous et n’y revenez pas !
Allez donc promener votre figure
Dans un quartier qu’elle ne défigure pas !

REFRAIN …

Et votre provence de pacotille
Vos cigales et vos savons en bois
Vous pouvez bien les mettre à la bordille
Sur notre marché ça ne se vend pas
Ici on parle on crie et on babille
Tous les idiômes et tous les charabias
Car la provence ici est bonne fille
Et à la plaine comme tous elle vous dira
REFRAIN …

« Le quartier de la Plaine est un quartier emblématique des Marseillais mais encore peu connu des touristes. À mi-chemin entre le bobo et le populo, les terrasses, restaurants, librairies et petites boutiques s’y enchaînent dans des rues ornées de magnifiques fresques street art. Un énorme marché se tient sur la place principale. On y vient se fournir en fringues, ustensiles de cuisine ou parfums à prix cassés. (…)

L’Assemblée de la Plaine a débuté en 2012 suite à un mouvement de protestation contre l’installation de caméras de sécurité dans le quartier de la Plaine. Déjà, à l’époque, la volonté est non seulement de lutter contre le tout-sécuritaire mais aussi de pousser les habitants à se réunir régulièrement pour échanger sur le devenir du quartier et décider des actions à mener.

L’Assemblée a aussi décidé d’organiser son propre Carnaval au printemps (…) Proposer un événement festif aux habitants avec (…) aussi un gros moment politique où l’on échange sur l’avenir (…) Ce festival entièrement à prix libre s’est organisé sans subventions ni même autorisations, grâce à l’investissement des bénévoles et la bonne volonté des habitants. » (manifesto-21.com, 7Sept 2017)