Rue de Bellevue

Détournement de la chanson « Rue des Lilas », de Sylvain Giro (Katémé). A Lakhdar Bey, mort lors de l’expulsion de son logement à Chambéry le 3/7/2019, et aux 2 militant-es du Droit au Logement mis en procès suite à l’évacuation « musclée »du conseil municipal par des policiers accompagnés de 2 chiens

Ce soir je meurs à Bellevue
Aujourd’hui pour moi sonne le glas
Mon visage est blanc, des menottes dans le dos
Sur le trottoir tout en bas de chez moi.
Ce soir je meurs sous vos yeux
Pourtant je n’ai rien fait pour ça
Je ne suis qu’un simple habitant de la ville
Qui comme vous tous, a l’droit d’avoir un toit.

REFRAIN : Je vous le dis, je vous le dis, je vous le dis
Que maudite soit cett’ police
Maudits Cristal, la mairie, leurs complices
Je m’éteins dans une rue de Bellevue.

[la rue de Bell’vue, rue de Bell’vue, La rue de Bell’vue …]

Plus jamais mettre à la rue
Des malades, des enfants, des familles,
Jamais plus ces drames, ces expulsions qui tuent
et ces gosses dont on a brisé la vie.
Plus jamais de gens qui hurlent
« Laissez-le, son cœur va le lâcher »
Plus jamais de mort à cause des abus
de policiers pressés d’en terminer.

REFRAIN

[La police tue, police tue, La police tue, police tue…]

J’aim’rais tant dire à mes frères
Mon épouse, mes enfants, mes amis
Je trouv’rai un toit – pour reconstruire notre vie
Ou de l’argent pour pouvoir vivre ici.
Je voudrais une dernière
Chanson pour apaiser la nuit
Pour bercer mon départ jusqu’à l’autre bord
Dire aux faiseurs de mort que l’on survit.

REFRAIN

Couplet suivant deux fois en canon :
Ecoutez notre colère
Nous n’ pourrons jamais accepter ça
Nous contiiiinuerons – à être solidaires
De ceux… qui ont besoin d’un toit.

REFRAIN

Couplet supplémentaire, 2x tous ensemble :
Vous voudriez nous faire taire
Vous avez osé faire un procès
A deux des… nôtr’ lé-gitim’ment en colère
Mais la violence – est bien de votre côté.

REFRAIN : Je vous le dis, je vous le dis, je vous le dis
Que maudite soit cett’ police
Maudits Cristal, la mairie, leurs complices
La violence est bien de leur côté.
La violence est bien de leur côté. (chanté scandé fort)