Le Otto Ore

Chant de révolte des mondine (les repiqueuses de riz de la plaine du Pô) revendiquant le otto ore (« les huit heures ») comme durée quotidienne de travail maximale. Devenu populaire dans la période du biennio rosso, il fut repris par Giovanna Daffini puis plus récemment par Giovanna Marini. Une version modifiée fut chantée par les ouvriers et plus généralement l’ensemble des travailleurs liés au Parti communiste italien , contre la politique de Mario Scelba (1954-55) et  durant les manifestations de 1968 à 1977.

version entre nous lors du stage de Janvier 2020 (on entend surtout la voix principale mais c’est une début)

Se otto ore vi sembran poche,
provate voi a lavorare
e troverete la differenza
di lavorar e di comandar. (2x)

E noi faremo come la Russia
chi non lavora non mangerà;
e quei vigliacchi di quei signori
andranno loro a lavorar. (2x)

Le nostre madri ce l’hanno
detto
che sulla camera c’era scritto
che sulla camera c’era scritto
che noi vogliamo la libertà (éX)